Le carnet d’entretien auto

Les documents qui attestent de l’entretien de votre voiture

Avant de vendre votre voiture, vous devez savoir que d’autres documents à part la facture sont aussi nécessaires pour signer l’acte de vente. Le carnet d’entretien en est un. C’est un document nécessaire pour que l’acquéreur puisse avoir une idée de l’état du moteur et des entretiens que vous avez déjà fait.

Le carnet entretien auto, l’élément clé pour faire confiance quand on vend sa voiture

Respecter le plan d’entretien préconisé par le constructeur est important quand vous possédez une voiture. Ce plan a pour but d’optimiser l’usage et la longévité de votre véhicule. Ce dernier doit alors avoir un carnet de suivi qui est en quelque sorte son carnet santé pour prouver qu’il est bien entretenu. D’ailleurs, si vous comptez revendre le véhicule, le document aura toute son importance vis-à-vis de l’acheteur.

Certes, le carnet d’entretien n’est pas un document obligatoire. Il reste quand même indispensable. Il permet de faire un suivi de toutes les étapes que la voiture a déjà passé. En général, ce livret est fourni par le constructeur ou le concessionnaire au moment de la livraison de la voiture. Il comprend les révisions préconisées en détail avec un calendrier préétabli que vous devez respecter.

Selon le type de motorisation et de l’énergie de la voiture, la fréquence entre deux révisions oscille généralement entre 15 000 km (essence) et 30 000 km (diesel).

Un carnet d’entretien mis à jour

Les mises à jour dans le carnet d’entretien de la voiture sont des preuves qui attestent que vous avez bien suivi les recommandations du constructeur. Elles rassurent sur la régularité et les détails de chaque révision que vous aviez faite. Elles permettent donc de faire la différence entre votre offre et celles du marché des véhicules d’occasion.

Pour les acheteurs, ces informations mises à jour généralement signées par les garagistes qui ont fait le travail les aident à limiter les arnaques et les vices cachés.

Après chaque entretien, veuillez bien vérifier que le professionnel a mis à jour les informations présentes dans le carnet.

Les autres documents administratifs nécessaires

Comme étant déjà dit, le carnet d’entretien n’est pas un document forcément exigé lors de la vente de la voiture. Il est seulement un document qui appuie et affirme le bon entretien de la voiture. Par contre, certains autres documents sont obligatoires. C’est le cas pour un certificat de cession du véhicule pour permettre à l’acheteur de faire une demande de carte grise. Vous aurez aussi besoin d’un certificat de non-gage. Ce dernier affirme votre droit de vendre votre voiture sans aucune opposition. Vous pouvez également avoir besoin d’un certificat démontrant l’affiliation du véhicule auprès d’un établissement d’assurance. Ce dernier est facultatif et dépend de l’acheteur.

Et si la voiture n’a pas été livrée avec un carnet d’entretien ?

Il se peut que lors de l’achat de votre véhicule, vous n’ayez pas reçu un carnet d’entretien alors qu’au moment de la vente l’acheteur pourrait vous le demander. Pour prévoir cela, surtout si vous envisagez revendre votre voiture plus tard, il vaut mieux toujours demander ce carnet lors de l’achat. Il est également possible d’établir soi-même le carnet de son véhicule. Vous devez par contre faire signer le carnet par le professionnel à chaque fois que vous finissez un entretien.

Si vous ne disposez pas de ce document, lors de la vente, soyez honnête avec votre client. Pour le mettre en confiance, démontrez-lui directement la performance et les points forts et faibles de votre voiture.