Cap Retraite Zoom sur les séniors passionnés de moto

Zoom sur les séniors passionnés de moto avec Cap Retraite

De vrais adeptes de deux roues, les baby-boomers sont aujourd’hui devenu accros aux motos. Pour eux, une auto se conduit tandis que qu’une moto se pilote. L’âge ne peut rien y changer du moment que la capacité mentale et physique reste intact. Un reportage de Cap Retraite sur Viadeo en parle.

Cap Retraite : être sénior et passionné de motos, c’est avant tout…

Une question de santé

Une visite médicale est conseillée pour les personnes âgées fanatiques des deux roues pour vérifier les réflexes, l’audition et la vue. C’est une précaution qui n’a rien d’obligatoire mais qui reste recommandée à certains âges car ces aspects peuvent être différents d’une personne à une autre. D’autres aspects de la santé peuvent être suivis en même temps. A ce propos, vous pouvez avoir des conseils avec Cap Retraite.

Une question de permis

Passer le permis donne l’occasion de lier de nombreux contacts avec les autres amateurs. Selon la nouvelle réglementation, le permis A2 est nécessaire pours pouvoir piloter une moto sans risque de se faire arrêter par un agent de police. Il a une limite de deux ans pour les scooters dont la puissance ne dépasse pas les 35 kW.

Un sénior peut rejoindre la route si ces conditions sont remplies. Avec une forte chance, des loueurs restent disponibles pour ceux qui veulent essayer la sensation. Quelques conditions et tests lui seront soumis avant de pouvoir la sentir.

L’avis de Cap Retraite (accès à son site) est de passer à l’achat une fois rassuré et convaincu tant sur la capacité physique que financière. De nombreux modèles sont disponibles et adaptés à la morphologie et au budget préparé.

Souscrire une assurance adaptée

Il ne faut pas hésiter à souscrire à une garantie en tant que troisième âge. La souscription dans la catégorie de « conducteur novice » (même si ce n’est pas le cas) lui donne une surprime.

Certaines compagnies d’assurance peuvent assurer les motards jusqu’à ses 75 ans, âge estimé maximal pour une conduite sécuritaire. Un motard de cette génération roule peu et choisit les conditions climatiques idéales pour ses sorties, ce qui limite le coût lié à la garantie et les risques des accidents.

La souscription des assurances à la carte sur la responsabilité civile obligatoire reste la solution efficace pour la plupart des séniors passionnés de moto. D’ailleurs, des sites comparateurs sont disponibles pour dénicher l’organisme qui propose la meilleure offre.

Quelques conseils avant de dompter la route

Partir en moto pour de longs ou courts trajets nécessite une préparation à tous les niveaux tout en appliquant les règles de la bonne conduite.

Entretiens et préparations de la machine

Il est recommandé de faire un check up avant le départ, que la moto soit occasionnellement ou régulièrement utilisée. Éclairage, moteur, surtout pneus et freins doivent être en parfait état. Ce sont les points principaux qu’il faut vérifier, quitte à le faire à chaque arrêt.

Bien suivre les mesures de sécurité

Le CISR (Comité Interministériel de Sécurité Routière) a annoncé des mesures pour les usagers de la route. Il prévoit le port d’un équipement rétro-fléchissant et des casques pour le conducteur et le passager de tricycles et de motos.

Selon l’avis de Cap Retraite, il est important pour les séniors de renforcer la sécurité avant de prendre la route.