Aissa Hamada à Oran

Un tour des spécialités culinaires à Oran avec Aissa Hamada

La ville d’Oran est favorisée par la présence de diverses cultures et ainsi d’une gastronomie riche et variée.

Des mets asiatiques (indiens et chinois), turcs et typiquement africains font la fierté de cette ville et du pays tout entier.

Ville méditerranéenne, Oran bénéficie d’un centre de pêche à l’ouest de la baie, dans la ville voisine de Mers El-Kébir.

Elle possède également un climat semi-aride, ce qui permet aux visiteurs de profiter pleinement des délicieux plats aux poissons et fruits de mer.

Les aliments essentiels de la ville sont les fruits de mer, l’agneau, les fruits tropicaux avec des ingrédients comme le cumin, le poivre, le gingembre, la muscade, le fenouil, le macis, etc.

La gastronomie Oranaise avec Aissa Hamada

Aissa Hamada sur tumblr donne son avis dont voici un extrait transcrit.

La cuisine oranaise bénéficie de plusieurs plats nord-africains, turcs et asiatiques.

La spécialité nord-africaine est composée de nombreux plats parfumés avec des épices venus d’ailleurs. Des spécialités locales sont aussi au rendez-vous avec la fameuse Hrira.

Le couscous est notamment le plat le plus apprécié et est souvent présent dans les grandes réceptions. Un mélange de savoir-faire est aussi montré à travers les plats kabyles et les plats arabes qui contribuent à éveiller les papilles gustatives des consommateurs.

Les poissons sont préparés le plus simplement possible au four, au gril, à la braise, en friture ou en ragout. Le gout délicieux de fruit de mer ne quitte jamais les mets servis.

L’huile d’olive est utilisée comme assaisonnement et se retrouve dans pratiquement tous les plats traditionnels. Le Fel-Fel (plat servi en entrée) se déguste avec le pain algérien, la kesra ou la galette kabyle.

Le restaurant Khayma Béni Chougrane est le meilleur restaurant traditionnel de la ville où des mets de ce genre sont dégustés. Aissa Hamada présente quelques plats sur son blog.

La cuisine turque représente la troisième gastronomie la plus riche après celle de la France et de la Chine, avec des produits raffinés, de très bonne qualité, simples et variés. Le kebab (plat de viandes grillés ou avec de la sauce) en est un exemple.

Le Chiche-kebab, le Doner kebab, l’Alanazik, le Saç kavurma, le Tandir et le Kofte sont de délicieux plats tous à base de viande qu’Aissa Hamada (cliquer ici) conseille de gouter.

L’aubergine est un ingrédient retrouvé dans divers plats de salades ou d’aubergines farcies avec des oignons, de l’ail et des tomates. Le pilav (plat de riz difficile à cuisiner) est également une grande spécialité turque.

L’huile d’olive intervient dans le « zeytinyaglilar » en association avec des feuilles de vigne, des poivrons verts et du riz épicé.

La cuisine asiatique est reconnue pour sa saveur unique, ses plats pleins de couleur qui éveillent les sens avec des arrières gouts épicés.

Des plats chauds, froids, sucrés, salés ou piquants d’origine indienne sont présentés dans les restaurants d’Oran chaque jour. Aissa Hamada cite entre autres la sauce au curry (jaune éclatant), le riz basmati (blanc pur), le poulet tandoori (rouge cramoisi), etc.

Les plats indiens sont particulièrement épicés, relaxants et facilement digestibles avec des desserts aux fruits moelleux, veloutés et légers.