Les régions viticoles en France

Les régions viticoles en France

La viticulture est une spécialité de certains grands pays d’Europe, notamment latins, tels que la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal. Ces pays reçoivent le mérite de planter des vignes et de récolter du vin.

D’autres pays d’Afrique, comme l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Cap-Vert, la Lybie, la Tanzanie, etc. se sont également mis à en produire afin de concurrencer les pays européens.

Les vignobles de France présentent chacun des terroirs uniques. Cette diversité est très intéressante pour la typicité des vins, ce qui amène à la division des régions viticoles en sous groupes (identification et caractérisation).

Les vignobles sont subdivisés en régions viticoles distinctes, à l’exemple de Champagne, Loire, Bourgogne, Bordeaux, et classés par rapport aux terroirs, au climat, et d’autres critères.

La viticulture française

La pratique du vin en France débute à l’époque de la colonisation grecque alliée à une tradition latine. Le vin investit la culture française et lui accorde la réputation de « pays du vin » par rapport à la qualité de la production. L’Espagne et l’Italie suivent la marche par des quantités énormes de production.

La France devance ses rivaux espagnol et italien et se classe premier producteur mondial et troisième exportateur mondial de ce produit, activité qui lui a rapporté 7,6 milliards d’euros en 2012. Le vin se classe deuxième secteur d’exportation, premier secteur agroalimentaire et second secteur excédentaire après l’aéronautique et devant la chimie/parfumerie.

Plusieurs emplois sont créés grâce à cette industrie. Les statistiques avancent le chiffre de 558 000 créations.

Voici une liste de quelques emplois engendrés :

  • 142 000 viticulteurs
  • 300 000 emplois dans le domaine de la tonnellerie, de la chaudronnerie, de la logistique, de la communication, des imprimeries, de la chimie, des laboratoires d’œnologie, des assurances, des banques, etc.
  • 15 000 salariés dans les syndicats, les interprofessions, les chambres d’agriculture, les douanes, les chercheurs et lycées viticoles
  • 38 000 négociants
  • 10 700 cavistes
  • 3 000 sommeliers
  • 8 300 dans les coopératives viticoles
  • 15 000 dans de la grande distribution
  • 5 000 dans les administrations
  • 21 000 emplois saisonniers

L’oenotourisme ou tourisme vitivinicole se développe également dans le pays avec la découverte de nombreuses activités, telles que la dégustation, l’apprentissage de l’analyse sensorielle, de la sommellerie, et des autres techniques sur le vin.

L’activité vitivinicole compte 10 000 caves, 10 millions de visiteurs par an, 31 musées et sites thématiques vin avec à son actif plus d’un million de visites par an. Cette dynamique aide beaucoup les vignobles pour la qualité et la quantité de production.

C’est la boisson préférée des français dont environ 81% des 18-75 ans en consomment avec une moyenne par habitant de 58,2L par an pour les plus de 14 ans, soit 1,3 verre par jour par habitant. Pour les adultes la consommation se répartit en 3 verres par jour pour les hommes et 2 verres pour les femmes.

La France produit les 16% du vin dans le monde, soit 41,4 millions d’hectolitres. Le pays consomme 14% de sa production et se classe premier consommateur de la planète avec 30 269 millions d’hectolitres devant les États-Unis, qui en boit 29 000 millions d’hl, et l’Italie avec 22 633 millions d’hl.

Le rouge est consommé à 60%, le blanc à 17% et 23% en rosé avec plus de la moitié des régions de France productrices de ce dernier, soit 17 régions sur 22.

La viticulture représente 15% de la valeur agricole du pays pour 3% de surface utilisée.

 

Les vins consommés dans le monde proviennent à 63% d’Europe, à 23% de l’Amérique, à 12% de l’Asie et à 2% de l’Afrique.