aissa hamada nous parle de la loi sur le bénévolat

A propos de la loi sur le bénévolat dans une association caritative par Aissa Hamada

Le bénévolat est une activité faite par des personnes travaillant dans une institution ou association. Ces personnes ne seront pas rémunérées de leurs services car elles se portent volontaires pour le faire. Les associations à but non lucratif comme l’organisation pour le bien public et les associations humanitaires sont des organismes qui recrutent des bénévoles ou des volontaires.

Toutefois, les règlements s’imposent pour ces cas, comme dans tout office, des lois et des droits régissent tous les bons fonctionnements du travail. Avant faire un service de bénévolat, faites connaissance avec les lois y afférentes.

Les conditions et les durées de services du volontariat

La personne qui se porte volontaire doit connaitre les conditions de son intégration dans l’association.

Un mineur peut s’engager bénévolement dans une organisation caritative mais ses activités seront limitées. L’autorisation parentale doit être présentée auprès du responsable de l’association pour justifier que la personne le droit de faire d’y participer. Les droits du mineur sont les mêmes que pour tous ceux qui s’engagent.

L’organisme peut lui donner des responsabilités, cependant, il est libre de choisir les actions qu’il juge lui convenir à condition de bien les accomplir. La durée du travail varie selon les contrats sur lequel le volontaire et le responsable s’accordent. Ces conditions sont renfermées dans le règlement qui s’applique au sein de l’association caritative de Aissa Hamada.

Les droits du bénévole

Tout individu qui exerce une quelconque activité à des droits juridiques en accomplissant ses travaux, c’est aussi valable pour le bénévolat.

La personne doit avoir une garantie d’assurance pendant ses activités. Il se peut que le volontaire soit blessé ou victime d’un accident de travail pendant son service. Les assurances accidents et les assurances responsabilité civile sont les indispensables auxquelles elle doit souscrire afin de couvrir les frais médicaux et les autres frais.

Les divers frais doivent être remboursés par l’association. Il se peut que pendant son service, le bénévole débourse les frais de ses déplacements ou de ses appels en rapport avec son service de charité. Ces dépenses seront indemnisées.

Tous les bénévoles sont sur le mêmes pied d’égalité. Ce genre d’institution ne contient pas beaucoup d’hiérarchie, il y a en général 2 catégories de situation. Le bénévole peut tenir le poste de leader ou dirigeant s’il est le président, le trésorier ou le secrétaire. Le volontaire peut aussi être un membre simple qui accomplit des taches sur terrain. En aucun cas, la personne est mise à part du groupe, selon Aissa Hamada et les associations caritatives.

Les récompenses du bénévole à la fin de sa mission

Lors de la fin du contrat, la personne ayant accompli sa mission doit être récompensée mais non rémunérée, elle reçoit une attestation de reconnaissance du bénévolat. Cette récompense n’est remise qu’à la fin de son engagement. L’attestation sera une pièce justificative qui marque qu’elle a fait son service. Cette pièce peut être présentée lors d’un entretien d’embauche pour un emploi rémunérée puisque le service effectué fait partie du parcours professionnel de la personne.