Les techniques à adopter pour la création d’un site internet

8 astuces pour la création de votre site web

Concevoir un site internet est un projet qui nécessite une préparation minutieuse pour qu’il ne soit pas un échec, notamment lors de son référencement vis-à-vis des concurrents dans le dur combat du monde virtuel.

Il faut une bonne connaissance du métier pour atteindre l’objectif principal, c’est-à-dire obtenir la première page des moteurs de recherche quand un internaute fait ses requêtes.

Voici 8 conseils à prendre en compte.

Faire un plan concis

L’objectif étant de vendre, la première étape consiste à bien cerner le marché pour établir une étude marketing efficace. Il faut donc bien analyser ses cibles et bien connaitre ses produits.

Premièrement, il est judicieux d’avoir une idée précise de son public cible : homme ou femme ? Quelle tranche d’âge ? Quelle catégorie sociale ? Quelles particularités recherche-t-il ? Etc. On peut le trouver parmi les membres d’une famille ou d’une organisation, les partenaires ou les confrères, les fournisseurs ou les clients etc.

L’étude la plus pratique est d’appliquer la stratégie classique du Produit, Prix, Communication et Distribution (PPCD).

Les résultats de cette profonde réflexion doivent ensuite être mis par écrit de manière à ce qu’ils soient clairs pour les futurs visiteurs. Il est donc évident que pour commencer l’élaboration d’un site, un contenu bien maitrisé est beaucoup plus important qu’un beau design.

L’analyse du marketing des concurrents est aussi importante que le SEO lui-même puisque c’est à ce moment qu’un futur propriétaire de site peut observer les forces et les faiblesses de ses adversaires.

En d’autres termes, un nouveau site doit s’appuyer notamment sur ce qui est déjà visible sur internet, c’est-à-dire qu’il doit fonder son identité et sa personnalité en se basant sur ceux de ses concurrents sans les copier.

L’ergonomie et l’architecture doivent mettre le visiteur à l’aise pour offrir une bonne vision des produits ou du service d’où l’importance d’établir rigoureusement l’arborescence des rubriques, des sous-rubriques et des fonctionnalités.

On peut marquer les différents contenus et idées par différentes couleurs. Une maquette ou un « wireframe » peut être mis en place pour la page principale.

Il faut en même temps rechercher les mots clés que les internautes utiliseraient le plus dans le secteur d’activité. Cette étape n’est pas aussi simple qu’on le pense. Il faut des outils et des techniques adaptés pour la réussir.

Adopter WordPress

Le CMS est une application internet permettant d’éditer facilement le contenu d’un site sans toutefois le mettre en forme. Il faut préciser qu’il ne touche pas le design mais se cantonne sur le contenu.

Le CMS doit montrer ses preuves d’efficacité afin d’éviter toutes complications au moment du développement du site internet, ou pire encore après sa mise en place. Lorsqu’un créateur de site web parle de CMS, WordPress est le premier à être cité.

WordPress figure parmi les plus puissantes et les plus complexes applications de CMS conçues par les spécialistes. Ce logiciel peut servir à créer des articles pour une page, aussi bien de présentation d’entreprise que de produits et services. On peut aussi créer le contenu d’un blog par son intermédiaire. Il propose une gestion intuitive et simple des bases de données.

Il est écrit en PHP permettant à tous ceux qui savent lire ce langage de le modifier facilement pour apporter d’autres fonctions. Il donne un large choix de plugins et c’est d’ailleurs cela qui constitue sa puissance.

Il permet également de créer un blog dans WordPress.com, il suffit de créer son contenu et il gère automatiquement la parution. Ce type de logiciel est vraiment utile surtout pour les sites ayant besoin d’une mise à jour périodique.

Son utilisation nécessite certains programmes comme Apache pour fonctionner sur tous les environnements tels que le Windows, le Linux ou le Mac.

Pour pouvoir installer le logiciel, il faut entrer sur le site WordPress.com et aller directement à l’adresse (http://localhost/wordpress) Il faut donc créer un fichier wp-config.php, soit à la main soit automatiquement, pour que le site puisse fonctionner.

Il est important de créer une base de données afin de permettre au logiciel de stocker toutes les informations caractéristiques au site. Pour avoir accès à l’interface et gérer les data bases, il suffit de mettre son login root et son mot de passe vide.

Faire usage d’un template responsive

Il est beaucoup plus avantageux d’avoir un site internet qui s’affiche sur tous types d’écrans : ordinateur, Smartphone ou tablette. C’est le template responsive qui est le mieux adapté pour cette tâche.

Le Template est avant tout un CSS prêt à être utilisé et c’est un modèle de présentation de données ou de conception de logiciels. Il constitue de manière générale l’architecture du design de la page web, la trame ou l’habillage de fond où vont être posés les éléments.

Il permet ainsi de séparer une présentation et un contenu textuel ou rédactionnel de la mise en forme. Les Templates sont toujours utilisés lors de la conception d’un site internet puisqu’ils permettent la réduction du coût et du temps de création.

Une création sur-mesure exige par contre des temps d’analyse et de recherche très importants sans parler du webdesign ou encore de la correction d’images. D’un point de vue virtuel, un sur-mesure sur internet et un Template sont comparables à la haute couture et le prêt-à-porter dans le monde de la mode.

Le fait d’utiliser un site web prêt à l’emploi limite parfois le projet de conception puisque cette option oblige souvent le futur propriétaire à rester enfermé dans un cadre défini à l’avance (la position de menu, structure des pages, etc.).

Ce modèle de création ne peut jamais répondre à la demande du futur propriétaire d’un site si son projet impose des designs très spécifiés, des modifications périodiques, une structure particulière, etc.

Il faut cependant noter que choisir cette solution permet de bénéficier de plusieurs avantages. En effet, le Template responsive permet à un site d’être accessible via Smartphone tout en gardant sa pertinence comme sur l’écran d’un ordinateur.

Le responsive design permet de contribuer à l’optimisation SEO, d’optimiser une expérience utilisateur et également d’améliorer le nombre de visiteurs. Il faut noter que les pages éditées à partir d’un Template responsive sont toutes consultables.

En ce qui concerne le plan économique, la création d’un seul site approprié à tous les types de supports est un véritable gain concernant le coût et le temps de production.

Obtenir un bon hébergeur et un nom de domaine

L’adresse internet est ce qu’on appelle « nom de domaine », elle équivaut à l’adresse postale, mais seulement sur internet. C’est un élément très important lors de la création d’un site web puisque c’est à partir de celui-ci que tous les clients et les contacts peuvent trouver le nouveau site.

Le nom de domaine est capital, car il faut toujours penser à l’image que le public s’en fait. Le choix doit être guidé par le souci de bien représenter son activité tout en étant bref plutôt qu’à l’originalité. Dans la majorité des cas, les adresses comportent le nom de la société, son activité ou sa ville d’exercice etc.

Attention ! Après le choix, il est indispensable de voir s’il est encore disponible. En effet, le site du registre AFNIC dispose d’un outil de recherche pour cette vérification. Il ne faut pas que l’adresse puisse être confondue avec une autre déjà existante et respecte les droits des tiers et la charte de l’AFNIC.

L’achat s’effectue en général par l’intermédiaire du bureau d’enregistrement qui reçoit la demande d’enregistrement ou de conception. C’est ce bureau qui transmet par la suite le choix à l’AFNIC avant que celui-ci le traite automatiquement et rapidement.

AFNIC a le droit de refuser un enregistrement des éléments prouvant une absence d’intérêt légitime et une utilisation de mauvaise foi.

Le choix de l’hébergeur est aussi capital, il existe des critères avant d’en opter un. Il est important de vérifier qu’il respecte l’assistance technique et la disponibilité puisqu’un hébergeur n’est pas toujours fiable à 100 %, c’est pourquoi cette assistance au niveau technique est nécessaire.

Choisir délicatement le NDD avant de l’acheter est la meilleure solution puisqu’il représente le propriétaire sur le web, qu’il soit une entreprise ou un particulier. Le sens des mots et la perception des correspondants doivent également être pris en compte.

Il est aussi indispensable de passer à la vérification de la sécurité, de la possibilité de la mise à jour et des services optionnels.

Objectif : être référencé

Il y a 2 catégories de référencement.

Le référencement payant consiste, comme son nom l’indique, à obtenir les premières pages des moteurs de recherche lors de recherche des internautes, moyennant cout financier.

Le référencement naturel, par contre est gratuit, mais nécessite une bonne expertise. En effet, pour que les gros moteurs de recherche comme Google répertorient les sites, certains principes doivent être maitrisés, notamment sur les contenus et les mots clés. A part cela, les principes d’optimisation varient selon le site web et son thème.

Il existe plusieurs solutions possibles concernant l’e-réputation d’un site internet. Plusieurs sociétés de rédactions proposent de différentes offres en fonction des contraintes et du budget.

Utiliser de bons plugins

Un plug-in est le logiciel qui sert à améliorer les fonctionnalités d’une page web. Il n’est pas intégré aux CMS et il est possible qu’il soit incompatible à des logiciels principaux et au site créé. C’est un outil de complément pour les autres logiciels, c’est pourquoi il ne peut fonctionner tout seul. Il prend les données dans un programme dont il utilise certaines routines.

Tous les logiciels ne fonctionnent pas obligatoirement avec le plug-in, cela dépend de la conception puisqu’il faut qu’ils aient été créés avec une capacité d’échanger des informations.

L’objectif des créateurs de plugins est d’améliorer les fonctionnements des programmes principaux sans les reprogrammer ou de donner la possibilité aux utilisateurs d’ajouter les fonctions de leur choix. La seule condition des ajouts est qu’il faut que le plugin soit compatible avec le logiciel principal.

Lors de l’installation d’un plug-in, il faut toujours prendre en compte la sécurité, car durant cette action des virus placés par des personnes malveillantes pourraient endommager le site.

Par contre, aucun problème d’utilisation n’est à noter lorsque l’extension s’affiche par exemple dans le répertoire de WordPress.

Certaines caractéristiques permettent de faire un bon choix concernant le plug-in. En effet, il est important de savoir s’il est compatible avec la version de CMS installé, notamment le WordPress. Il est également essentiel de vérifier la dernière date de mise à jour de l’extension.

Le numéro de version est un critère à ne pas minimiser quand on choisit un plug-in. En effet, il indique sa capacité d’optimisation et le nombre de fonctionnalités possibles. L’évolution de l’extension peut varier selon le numéro de la version.

Le nombre de téléchargements du plugin doit être également pris en compte, s’il est élevé, c’est forcément un signe de qualité et de fiabilité.

Avoir un contenu de qualité

La qualité du contenu a une grande responsabilité en ce qui concerne la compétitivité d’une plateforme ainsi que sa visibilité auprès des internautes. Les textes de bonne qualité permettent de référencer efficacement les pages et de rendre le site visible sur les géants de recherche sur internet.

Le contenu est un texte inscrit dans l’URL, c’est-à-dire le code source de la page. Cela permet aux moteurs de recherche d’identifier le texte et les différentes balises (méta, tite, alt). Le flash et les images ne sont pas pris en compte par les moteurs dans cette opération.

Les textes d’un site web peuvent se présenter sous différentes formes, selon le type de page internet. En effet, il peut être un texte commercial, une fiche produit, un article de blog, un communiqué de presse, une infographie ou un Newsletter.

Un texte commercial a pour but de persuader les lecteurs afin de les inciter à acheter un produit. Il peut s’agir d’argument de vente ou de slogans.

Une fiche produit par contre sert à référencer un site et à faire des ventes en ligne.

Un article de blog permet d’animer la page web tout en partageant de manière régulière des actualités concernant les activités du blogueur.

Un communiqué de presse doit bien informer ses lecteurs. Son but est d’avoir des liens pour un meilleur référencement et une bonne visibilité du site.

Une infographie permet aux internautes de connaître les célébrités, les politiciens et les stars du cinéma. Elle génère également du trafic lorsque celle-ci est bien rédigée.

Un Newsletter permet d’envoyer les promotions, les actualités et les informations aux abonnés ou aux clients d’un service. C’est un bon système pour générer un trafic de qualité.

Quelques critères sont indispensables pour écrire un contenu de qualité. Ainsi, il est important d’identifier l’audience ou la persona et leur challenge et de trouver les informations qui leur sont intéressantes.

Il est également conseillé de déterminer un bon format de contenu afin de répondre à la demande des cibles en procédant étape par étape un tableau de bord spécial pour les contenus.

Se mettre à la place de l’utilisateur

Pour être infaillible en expérience utilisateur, le meilleur moyen est de se mettre dans sa peau quand il ouvre le site. Communément appelée « User Experience », c’est la perception d’un cybernaute devant un service, un produit ou une interface. C’est en quelque sorte une manière dont une plateforme ou une application est ressentie par les utilisateurs.

La conception d’une bonne expérience utilisateur dépend de ce qu’attend l’utilisateur du site. Il est indispensable de toujours prendre en compte que les utilisateurs ont diverses perceptions, des comportements et personnalités variés.

En bref, tout projet de conception d’une expérience utilisateur exige une bonne réflexion. Les solutions toutes faites sont à éviter, car chaque cas est unique. il est possible de proposer les offres adaptées à l’expérience et aux besoins de la majorité des internautes, mais il faut tenir compte de la qualité du contenu avant de remettre en cause l’interface.